Refaire l’électricité d’un logement et se lancer dans la rénovation électrique d’un appartement ou d’une maison nécessite un budget important. Celui-ci varie de 80 à plus de 100 € /m² pour une rénovation partielle de l’électricité (mise en sécurité ou ajout d’un aménagement complémentaire sur une installation conforme). Lorsque des travaux de plus grande ampleur sont nécessaires (mise aux normes complète), le coût peut rapidement grimper de 150 à 200 € / m².

Rénovation électrique du logement

Le diagnostic de l’installation électrique comme préalable

Pour une rénovation électrique menée dans les règles de l’art, le préalable consiste à effectuer un diagnostic. Avant même de débuter le chantier, faire venir un diagnostiqueur certifié est la garantie d’avoir une vision exacte de votre installation électrique actuelle. Passage en revue du circuit électrique, observation au niveau du compteur, évaluation du système de chauffage, contrôle du fonctionnement des prises électriques et autres éléments du réseau, rien n’échappe au regard de ce professionnel. C’est lui qui vous dira si des anomalies sont à noter et ce qui doit ou non être rénové.

Les travaux de rénovation électrique

En fonction de l’évaluation contenue dans le diagnostic, vous pourrez savoir si votre installation est aux normes ou non. Dès lors, plusieurs opérations pourront être envisagées.

  1. Une simple mise en sécurité, c’est-à-dire le remplacement d’une prise électrique jugée vétuste ou tout autre élément dans le circuit qui n’est pas conforme. Bien souvent, ce sont des éléments qui, de par leur âge, présentent un risque à l’utilisation et ne répondent plus aux bonnes pratiques actuelles qu’il faut changer.
  2. Parfois, lorsque vous envisagez des travaux de manière globale ou si vous prévoyez quelques changements dans votre intérieur, un aménagement complémentaire électrique peut être nécessaire. C’est le cas par exemple pour ajouter une nouvelle prise électrique, pour en déplacer une autre ou encore pour ajouter un spot voir poser une cuisine. Ces travaux sont indépendants du réseau déjà en place mais doivent s’intégrer à votre installation électrique. D’où la prise en compte de l’existant.
  3. Enfin, dans le cadre d’une rénovation d’appartement ou de maison, il est parfois nécessaire de se lancer dans une mise aux normes complètes. La référence est aujourd’hui la norme NFC 15-100. Ces travaux plus lourds sont souvent inévitables lorsque vous achetez un logement ancien construit il y a plus de 15 ou 20 ans. Vous pouvez alors profiter d’une vraie mise à jour pour profiter en toute sécurité des appareils récents qui nécessitent de la sécurité (ordinateurs, téléviseurs, box Internet, etc.). Il est aussi possible d’ajouter des prises sécurisées pour les radiateurs et autres plaques de cuisson et des prises d’accès à Internet dans les pièces de vie.

Attention, les travaux d’électricité nécessitent des connaissances solides et il ne faut pas se lancer sans des précautions d’usage. Les risques électriques sont réels à manipuler des prises, le compteur ou tout élément en tension. Voilà pourquoi nous vous recommandons de faire appel à un professionnel à moins de disposer de ces connaissances.

A savoir : Comment faire des économies d’électricité ? En partie en se lançant dans une rénovation électrique de votre installation. Les travaux peuvent être l’occasion de remplacer les interrupteurs vieillissants par des interrupteurs automatiques ou temporisés. Changer votre tableau électrique peut aussi réduire la surconsommation et éviter les dysfonctionnements. Enfin, vous pouvez profiter des travaux pour installer un outil de suivi de la consommation et de régulation de celle-ci. Tout pour solliciter votre système de chauffage ou vos différents appareils de manière plus modérée.

Évaluer le budget pour les travaux de rénovation électrique d’un logement

Si vous souhaitez disposer d’une maison autonome en électricité avec des équipements de dernière génération très économes ou si vous voulez simplement moderniser a minima votre logement pour la sécurité de tous ses usagers, le budget à consacrer ne sera pas le même.

Au-delà de l’ampleur des travaux à mener, ce sont aussi des paramètres purement techniques et esthétiques qui vont influer sur la facture finale de la rénovation électrique de votre logement.

Comme nous l’avons vu, une rénovation complète avec changement de l’armoire électrique, remplacement des prises et/ou des équipements d’éclairage nécessitera un budget pouvant grimper de 100 à 200 € / m². Mais il est possible de disposer d’un coût plus faible inférieur à 100 € /m².

  • Le matériel électrique utilisé influence directement le coût total. Selon que vous choisissiez des produits issus de fabricants renommés ou au contraire des équipements premiers prix, le budget matériel peut varier du simple au triple. Les professionnels ont souvent des habitudes, des marques avec lesquelles ils aiment travailler. Ils seront en général plus enclins à vous proposer une sélection de références. Pensez alors à comparer plusieurs propositions commerciales.
  • Le type de pose est aussi un facteur qui influence le coût d’une rénovation électrique. La pose encastrée, à l’aide de saignées dans les murs ou de percements dans les différents revêtements de votre logement est celle qui est la plus esthétique mais aussi la plus coûteuse. Il faut ajouter au budget électrique la main-d’œuvre et des travaux de plâtrerie ou maçonnerie. À l’inverse, la pose apparente (également appelée pose en saillie, avec des goulottes ou des éléments électriques camouflés derrière des moulures ou des plinthes) est plus abordable.

Il est important d’être bien conseillé pour faire les bons choix et déterminer la solution qui correspond à votre budget et à votre besoin technique.

A savoir : il est recommandé de prendre en compte les équipements que vous souhaitez installer pour votre production de chauffage lorsque vous menez une rénovation électrique. En effet, le schéma électrique ne va pas être trop impacté si vous vous équipez avec un radiateur électrique économique dans chaque pièce. En revanche, si vous projetez d’installer un chauffage par le sol avec des résistances et un réseau de capteurs, les besoins en électricité sont bien différents. Il faut les intégrer en amont.