Il est possible de faire des économies avec un chauffage électrique innovant, doté de technologies récentes, correctement dimensionné et installé. En parallèle d’un bon choix de radiateur électrique économique, d’autres solutions de chauffage à l’électricité existent : plancher rayonnant, pompe à chaleur ou encore aérovoltaïque, les alternatives sont nombreuses.

Autres chauffages électriques économiques comme la pompe à chaleur

Le chauffage électrique par le sol

Plusieurs technologies de chauffage par le sol existent et permettent un excellent niveau de performance tout en réduisant la consommation d’électricité. Bien loin des systèmes anciens de chauffage par le sol avec des conduites d’eau chaude, les solutions modernes se nomment plancher rayonnant à accumulation, plancher électrique rayonnant ou encore sol tempéré électrique.

  • Le plancher rayonnant à accumulation est composé d’un câble chauffant qui est noyé dans le béton et accumule de la chaleur qui est ensuite transmise dans la dalle. Cette chaleur se dégage ensuite dans le logement. Il s’agit d’une solution moderne nécessitant un vrai savoir-faire pour définir la puissance à installer.
  • Le plancher électrique rayonnant (PRE) est assez proche dans son fonctionnement, avec un câble présent dans le béton de faible épaisseur avec un isolant en dessous. L’inertie permise par un PRE est plus courte, ce qui signifie une montée en température rapide et un moindre recours aux radiateurs électriques.
  • Enfin, le sol tempéré électrique (STE) repose sur un câble chauffant intégré à une trame positionnée dans un ragréage, une dalle ou une chape existante. C’est la solution à privilégier pour une rénovation, la chaleur apportée permettant un vrai confort… mais ne constituant pas véritablement un système de chauffage principal.

Le chauffage électrique par le sol tend à se généraliser dans les constructions neuves mais n’est pas toujours compatible lorsque vous vous lancez dans une rénovation. Sollicitez des professionnels et demandez des études personnalisées pour obtenir des devis et un avis de faisabilité. Reposez-vous sur le savoir-faire d’entrepreneurs qualifiés car du calcul de la puissance en passant par le choix des équipements et leur pose, tout doit être suivi minutieusement.

Le chauffage à l’aide d’une pompe à chaleur

Les pompes à chaleur sont désormais devenues incontournables dans les logements neufs, qu’elles permettent la production d’eau chaude sanitaire (ECS) et/ou de chauffage. D’ailleurs, elles peuvent être – selon la technologie utilisée – installées en complément d’un système de chauffage par le sol.

Quatre grandes solutions de pompes à chaleur existent.

  • La pompe à chaleur air/air qui puise l’énergie dans les calories de l’air extérieur ou intérieur. Ensuite, le système souffle à l’intérieur du logement l’air réchauffé. Cette solution se concentre uniquement sur le chauffage, ne permettant pas la production ECS.
  • La pompe à chaleur air/eau récupère elle aussi l’énergie présente dans l’air et alimente un circuit de chauffage et la production d’ECS. Un système complet donc, peu gourmand en électricité et alimentant les principaux besoins en énergie.
  • La géothermie est une autre solution que l’on retrouve pour les pompes à chaleur, utilisant cette fois-ci les calories du sol pour chauffer un circuit d’eau alimentant le chauffage et la production d’ECS. Ces installations sont plus rares, nécessitant un sol adapté et un réseau de capteurs coûteux.
  • Les pompes à chaleur hydrothermiques (eau-eau) sont plus confidentielles mais permettent comme la géothermie d’alimenter à la fois le chauffage et l’ECS. Le tout avec un besoin en électricité très faible.

Le choix du type de pompe à chaleur idéale dépend de votre localisation et des particularités de votre logement. En appartement, il est souvent difficile de basculer sur une PAC du fait des contraintes imposées par la vie en collectivité. En maison, une pompe à chaleur est toujours possible, les modèles air/eau étant les plus courants.

Pour réduire les consommations électriques nécessaires au fonctionnement de ces appareils, tout en ayant une production de chaleur importante, intéressez-vous au rendement et notamment à une donnée capitale des pompes à chaleur : le COP. Il s’agit du coefficient de performance énergétique, indiquant le rapport entre la quantité d’énergie produite et la quantité d’énergie utilisée (en kilowatt-heure kWh).

L’aérovoltaïque, solution de chauffage avec le solaire et l’électricité

L’aérovoltaïque est une solution largement méconnue et pourtant très efficace. Le système est simple : de l’air, présent derrière des panneaux photovoltaïques positionnés en toiture, est chauffé et ensuite injecté à l’intérieur du logement. En surface, les panneaux photovoltaïques aident à la production d’électricité, utilisée pour les besoins du quotidien et notamment pour faire fonctionner l’ensemble du système.

Avec l’aérovoltaïque, on accède ainsi à une électricité abondante produite par les panneaux photovoltaïques, a un chauffage produit de manière renouvelable, le tout avec un air ventilé grâce à des conduits qui envoient et extraient l’air ambiant. L’aérovoltaïque regroupe le solaire photovoltaïque et le solaire thermique en un seul équipement, une solution hybride très économique à l’usage.

La principale limite de l’aérovoltaïque est son coût : une installation peut avoir un prix qui oscille entre 15 000 et 25 000 € pour une puissance comprise entre 3 et 6 kWc. Il existe un ensemble d’aides financières pour inciter au passage à l’aérovoltaïque. Citons notamment la prime à l’autoconsommation, spécifique à l’installation de panneaux qui permettent l’autoconsommation et la vente du surplus. Vous pouvez également prétendre à la TVA au taux réduit de 5,5 % et à l’éco-prêt à 0 % (Eco-PTZ).