Les radiateurs électriques présentent l’avantage d’être économiques grâce à une mise en fonctionnement rapide et un prix d’achat abordable. Faciles à intégrer dans tous les intérieurs, ils peuvent être discrets mais nécessitent de respecter certaines règles pour un fonctionnement optimal véritablement avantageux. Vous comptiez vous procurez des radiateurs électriques économiques pour la rénovation électrique de votre logement ? Voici expliquées les règles pour un fonctionnement économique des radiateurs électriques.

Radiateur électrique économique

Comment choisir un radiateur électrique économique ?

Lorsque l’on renouvelle son système de chauffage et notamment les équipements de diffusion de la chaleur, il est important de s’intéresser à leur performance. En effet, la fiche technique d’un radiateur électrique détermine directement le confort qu’il va apporter dans votre logement et conditionne également le coût à attendre chaque mois sur votre facture énergétique.

Comment choisir un radiateur électrique économique ? Tout d’abord, il est important de bien connaître les différents types de radiateurs électriques disponibles sur le marché et de s’orienter si possible vers les modèles qui ont bénéficié d’évolutions technologiques majeures. Ce sont eux qui améliorent le confort en réduisant le différentiel de température de la pièce sans surconsommer (lire ci-après).

Un radiateur électrique économique est un radiateur qui consomme peu par rapport à la chaleur qu’il génère. C’est ce critère qui doit vous intéresser en priorité, car il vous permettra un coût réduit dans la durée. Il ne faut donc pas s’intéresser uniquement à la puissance mais bien au mode de production et de diffusion de chaleur (matériau, corps et cœur de chauffe, etc.). Un radiateur électrique économique a un prix, qui peut parfois être élevé, mais que vous devez percevoir comme un investissement pour ensuite avoir des factures basses mois après mois. Sachez également que vous profiter de prime énergie en 2022 pour l’installation de radiateurs électriques économiques ! Cela permettra de réduire l’investissement.

Les différents types de radiateurs électriques économiques

Plusieurs procédés de chauffage électrique existent. L’émission de chaleur par électricité fonctionne par utilisation d’un courant électrique dans un élément résistant, permettant de passer d’une énergie électrique à une énergie calorifique. Trois grands principes de chauffage existent, aboutissant à des radiateurs électriques différents.

  • La conduction consiste en une transmission de chaleur au travers d’un corps possédant une bonne conductivité thermique. Mais ce procédé est réservé par exemple aux plaques chauffantes ou solutions de cuisson, pas au chauffage.
  • La convection est la technologie historique des radiateurs électriques, consistant à transmettre la chaleur au moyen d’une résistance électrique chauffée. La convection se fait naturellement mais peut aussi être forcée sur les radiateurs électriques soufflants.
  • Enfin, le rayonnement est une autre technique qui se base elle sur la transmission de chaleur via des radiations.

Tous les radiateurs électriques utilisent l’une ou l’autre des solutions (la convection ou le rayonnement). On peut ainsi acheter un convecteur, l’appareil de chauffage électrique le plus courant et classique. Mais pas le plus économique.

Le radiateur à rayonnement (également appelé panneau rayonnant ou panneau radiant) permet une meilleure répartition de la chaleur et ne dessèche pas l’air. Le principal problème de cette solution est que le rayonnement ne représente qu’une partie de la puissance (environ un tiers). Le reste est dissipé par convection avec des pertes très importantes.

Quelle est la solution pour disposer d’un radiateur électrique économique ? Le radiateur à chaleur douce et le radiateur à inertie apparaissent comme les meilleurs.

  • Un radiateur électrique économique à inertie est un appareil qui dispose d’un corps de chauffe permettant de restituer la chaleur même lorsque l’alimentation électrique est arrêtée. On retrouve souvent de la fonte avec une résistance moulée à l’intérieur qui conserve la chaleur et permet une diffusion continue. Plus le pouvoir d’inertie thermique est élevé, et plus les performances de votre radiateur à inertie sont bonnes.
  • Un radiateur électrique à chaleur douce (modèle hybride avec deux corps de chauffe) peut également être considéré parmi les modèles les plus économiques car il associe le rayonnement et l’appoint de chaleur à l’aide d’un corps de chauffe (soit de la fonte soit une résistance supplémentaire à basse température).

Existe-t-il également des appareils adaptés si vous recherchez un radiateur électrique d’appoint économique ? Oui ! Si par définition un appareil d’appoint ne doit pas être utilisé comme chauffage principal, il peut en revanche servir pour un petit réchauffage avant une mise en route de votre système de chauffage central. Quel appareil privilégier ? Les modèles les plus performants sont les radiateurs électriques d’appoint soufflants, dotés d’éléments céramiques. Ils sont en général assez compacts et permettent le chauffage d’un volume important. Mais, rappelons-le une dernière fois, ces appareils mobiles ne doivent pas fonctionner en permanence, sous peine de voir votre consommation électrique exploser.

La consommation d’un radiateur écrit et le prix des factures d’énergie

Comme nous venons de le voir, la technologie influe directement sur la consommation d’un radiateur électrique. Mais justement, à quelles valeurs s’attendre ?

La consommation d’électricité moyenne d’un radiateur électrique dépend de sa technologie et de sa puissance, mais aussi du mode de chauffage utilisé (mode confort, mode éco, etc.).

  • La puissance des convecteurs varie généralement de 500 à 2 500 W. Plus les appareils sont puissants et plus ils sont volumineux.
  • La puissance des panneaux rayonnants oscille entre 500 et 2 000 W.

Pour calculer la consommation, il vous suffit de prendre la puissance de votre radiateur électrique, puis de la multiplier par le nombre d’heures d’utilisation et le nombre de jours dans l’année. Vous obtiendrez alors votre consommation annuelle, à rapprocher du coût au kWh.

Prenons l’exemple d’un radiateur d’une puissance de 1 500 W que vous comptez utiliser sept heures par jour pendant 120 jours (soit 4 mois). Alors le calcul de sa consommation est le suivant :

(7 x 120 x 1500)/1000 = 1260 kWh/an*

*Ce calcul est purement théorique et dépend de nombreux paramètres : température de confort demandée, taille de la pièce chauffée, qualité de l’isolation, etc..

Avoir des radiateurs électriques en parfait état de fonctionnement est important pour réduire votre consommation. Pour savoir comment entretenir un radiateur électrique, reportez-vous à la notice fournie avec votre appareil. Des gestes simples suffisent le plus souvent. Vérifiez par exemple que votre radiateur est toujours propre et ne présente pas d’excès de poussière à sa surface. Selon l’appareil, la grille d’entrée d’air comme la grille de diffusion doivent être correctement exposées, sans objets ou éléments venant les obstruer. Pensez également à vérifier régulièrement que le système de régulation et le thermostat fonctionnent. Effectuez un test avant chaque hiver pour éviter de vous retrouver avec un chauffage en panne.

Les autres chauffages électriques et économiques disponibles

Dans la famille des solutions de chauffage, il existe d’autres techniques qui peuvent être utilisées à la place ou en complément des radiateurs fixés sur les murs.

Les autres chauffages électriques économiques peuvent prendre des formes variées. On peut par exemple évoquer les planchers rayonnants. Le plancher rayonnant peut utiliser une accumulation avec un câble noyé dans le béton. Il existe également le chauffage direct par le sol ou plancher électrique rayonnant (PRE) avec un câble dans une chape flottante de faible épaisseur coulée sur un isolant. Enfin, il existe également la solution du sol tempéré électrique, avec cette fois un câble électrique positionné sur une trame elle-même venant dans un ragréage ou dans la colle du carrelage.

L’électricité peut également servir pour la production d’eau chaude – et pas seulement le chauffage – avec un chauffe-eau électrique ou des modèles plus complexes comme les chauffe-eaux thermodynamiques (CET). L’électricité est présente partout pour le chauffage, de l’alimentation des équipements à la production de chaleur dans les radiateurs !