Tableau éléctrique triphasé

Aujourd’hui, la plupart des installations électriques des maisons sont alimentées en monophasé. Cependant, il n’est pas rare de rencontrer des systèmes électriques câblés en dit « triphasé », notamment lors de travaux de rénovation. Surtout utilisé dans le milieu professionnel et les chantiers, le triphasé est encore d’actualité dans certains logement. Voici la différence avec un monophasé mais également ses caractéristiques propres.

Qu’est-ce qu’un tableau électrique triphasé ?

Comme son nom l’indique, le triphasé est composé de trois éléments. De plus, son circuit électrique est constitué de trois courants électriques. Il y a également trois fils électriques pour pouvoir conduire ces trois courants. Et, sur chaque fil circule un courant en décalage de temps par rapport aux autres.

Pour vous donner un exemple, le courant électrique de France est distribué en triphasé. Le courant est produit grâce à des alternateurs. Ils sont fabriqués de manière à ce que le courant soit triphasé. Pour la distribution, elle se fait également en triphasé et sous très haute tension

De chez vous, si vous êtes en triphasé vous recevez directement ce courant. Pour ceux qui sont en monophasé, la création se fait à partir du triphasé qui passe dans les transformateurs de tension.

Le triphasé dans une maison

Vous l’avez compris, ce moyen d’alimentation est beaucoup plus populaire dans l’industrie. Mais certains propriétaires particuliers souhaitent le conserver. Les circuits électriques permettent d’alimenter les prises mais aussi l’éclairage et d’en assurer la puissance.

Pourquoi choisir un triphasé dans sa propriété ?

C’est surtout le cas dans les logements anciens, où le raccordement se fait encore en triphasé. A l’époque, le triphasé était directement distribué via les transformateurs par le biais d’EDF. C’est pourquoi dans certains immeubles peu récents ou maisons anciennes les disjoncteurs de branchement triphasés sur un tableau électrique peuvent être encore présents.

Pour une gestion plus simple des câblages, il est plus avantageux de transformer cela en monophasé si vous devez rénover le tableau électrique de votre habitat. Cependant, certains appareils nécessitent encore une alimentation triphasée comme les pompes à chaleur ou les chauffes eau.

Si c’est votre cas, pensez à vérifier la conformité de votre type d’installation électrique. Pour éviter les problèmes liés au courant électrique qui peuvent faire de gros dégâts. Les normes sont strictes et doivent obligatoirement être respectées.

La tension électrique triphasée

La tension émise par le triphasé est de 400 volts entre deux phases. Le monophasé lui est différent. Il s’agit de la mesure entre le neutre et une des phases de l’alimentation qui donnera 230 volts.

Les courants électriques

Les courants électriques circulant dans une maisons ne sont pas tous égaux. La consommation de courant d’une phase peut être différente selon l’appareil que vous branchez.

Il faut prendre en compte l’équilibrage des phases. La consommation de courant ne doit pas dépasser la valeur de réglage du calibre du disjoncteur de branchement.

L’interrupteur différentiel

C’est un produit qui est très proche du disjoncteur de branchement. Le différentiel triphasé possède 4 bornes, trois sont destinées au fil et la dernière au neutre.

Lors d’une installation dans un logement domestique, le seuil de déclenchement est fixé à 30mA. La norme NF C 15-100 régit cette règle qui est commune au monophasé.

Quel est le prix d’un abonnement triphasé ?

La différence de tarif entre un abonnement monophasé et un triphasé n’est pas grande, voire même inexistante. Il s’agit plus d’une différence matérielle. Elle se trouve au niveau du coffret comportant le compteur électrique et le disjoncteur de branchement.

Utilisez un comparateur si vous avez un doute sur les prix pratiqués mais la différence ne doit pas être flagrante.