La norme NF C 15-100 : le guide complet

La norme NF C 15-100 est intégrée à la réglementation énergétique et électrique. Elle fixe les règles des systèmes électrique dans les maisons. Des changements sont souvent appliqués afin d’obtenir une mise à jour en fonction des besoins et de l’évolution des matériels. Il est donc important de se tenir informer pour rester aux normes et éviter les problèmes liés à la sécurité.

Tout ce que vous devez savoir sur la norme NF C 15-100

Qu’est-ce que c’est ? : définition

Il s’agit d’une norme qui fixe les règles précises des installations électriques dans les logements français. Elle prend en considération l’ensemble des systèmes et des équipements électriques à basse tension (c’est-à-dire inférieurs à 1 000 volts). Un organisme, appelé Consuel, valide les installations conformes en leur apposant le label NF. En décernant un document officiel, il permet à EDF la mise en place d’une nouvelle ligne électrique.

Quelle est la réglementation relative ?

Cette norme doit être respectée du début à la fin. C’est-à-dire de la conception à l’entretien du système électrique. Les règles actuelles s’appliquent donc tout au long de la vie de l’installation. L’objectif est simple : optimiser la sécurité des usagers et la fonctionnalité des installations. C’est une évolution perpétuelle notamment avec les nouvelles technologies de la domotique ou l’immotique.

Comment s’applique-t-elle ?

Certaines directives doivent être respectées. C’est véridique pour les dispositifs de coupure et de protection qui sont parfois obligatoires : les parafoudres, les disjoncteurs, les protections différentielles à haute sensibilité. Sur les tableaux électriques, il est obligatoire de réaliser une réserve de 20%. Les prises de courant de 10 à 16 A doivent posséder des obturateurs d’alvéoles.

Une protection optimale est au cœur des raccordements du système électrique. Il faut toujours vérifier minutieusement si la gaine technique du logement est toujours fonctionnelle. En effet, la norme NF C 15-100 impose des règles sur la pose des fils sous conduits ou gaines. Les circuits doivent passer dans une gaine unique. Les prises de courant doivent avoir un emplacement précis par rapport au sol… Toutes les pièces de la maison sont concernées, de la cave à la salle de bain en passant par le salon et les couloirs.

Les changements dus à l’arrêté du 3 août 2016

Le dernier arrêté date du 3 août 2016. Il a pour objet la réglementation des installations électriques des maisons. Il a donc le pouvoir de fixer les caractéristiques techniques assurant la sécurité des habitants ainsi que le fonctionnement optimal de l’ensemble du système électrique.

Les installations électriques sont censées répondre aux exigences de l’arrêté. Il représente l’unique référentiel connu et reconnu en termes de respect des objectifs de la norme française. L’article R 111-14 du Code de la construction et de l’habitation indiquent des exigences techniques pour tout réseau de communication dans chaque bâtiment résidentiel.

L’équipement minimum d’une maison

Selon les pièces d’une habitation, les normes sont différentes et un cahier des charges est établi pour chacune. Un ensemble d’équipements est obligatoire et en cas de rénovation, il faut se référer à la configuration qui va suivre.

Pour la cuisine

  • Les prises de courant : elles doivent être au minimum 6. L’alimentation se fait par un circuit dédié, dont 4 au dessus-du plan de travail. Une cuisine de moins de 4m² peut contenir uniquement 3 prises au niveau du plan de travail.
  • Le circuit spécialisé : obligatoire pour chacun des appareils électroménagers. Un circuit de 32 A est nécessaire pour la plaque de cuisson ou la cuisinière. Pour ce qui est du lave-vaisselle, du lave-linge ou de la machine à laver 16A suffisent.
  • L’éclairage : au moins un point lumineux est demandé au plafond, ainsi qu’un second près de l’évier. S’il n’y a pas de possibilité de les fixer au plafond, deux appliques sont acceptées. La commande d’éclairage doit se trouver à l’entrée.

Pour le séjour

  • Les prises de courant : une prise par tranche de 4m². Si la pièce est plus petite que 28m², cinq prises au minimum sont demandées. Au delà, le chiffre passe à 7. Il est obligatoire de posséder une prise de communication dans chaque salon, composée de deux socles de prises RJ45 juxtaposés. Si la télévision n’est pas distribuée par la prise RJ45, il est nécessaire d’installer une prise coaxiale.
  • L’éclairage : même principe que pour la cuisine. Un point lumineux au plafond et si c’est pas possible, des appliques aux murs sont acceptées.

Pour la chambre

  • Les prises de courant : elles doivent être présentes au nombre minimum de 3 avec une prise de communication.
  • L’éclairage : un point lumineux commandé à proximité du plafond. On suit les mêmes règles de réalisation que les autres pièces.

Pour la salle de bain

  • Les prises de courant : une prise de courant dans le volume 3.
  • L’éclairage : un point lumineux dans la plafond avec commande.

Pour le couloir

  • Les prises de courant : s’il a une surface de plus de 4m², une prise de courant 16 A est obligatoire.
  • L’éclairage : un point lumineux commandé

Pour la gaine technique logement (GTL)

  • Les prises de courant : deux prises de courant de 16 A sur un circuit dédié à l’alimentation des appareils de communication.